La biologie complète et les autres dépistages : ce qui ne semble pas avoir d'intérêt démontré

Certains examens faits parfois de manière courante n'ont pas démontré d'intérêt en dépistage (n'améliorent ni la qualité de vie, ni l'espérance de vie).

Cela ne concerne pas les situations où la personne ressent un symptôme : dans ce cas, les examens devront déterminer d'où vient le symptôme (si l'examen clinique ne suffit pas).


- La prise de sang complète

Quand vous ne ressentez pas de symptôme, faire une prise de sang complète n'apportera aucune information pertinente pour améliorer votre santé, en dehors du dépistage du cholestérol ou du diabète dans certaines situations (voir chapitres dédiés).

- Le dépistage du cancer de la prostate

Cette démarche n'est actuellement plus recommandée de manière générale.


Voici 2 sources d'information à propos du dépistage du cancer de la prostate :

e-cancer.fr




Avec ces informations, vous pourrez choisir de faire ou ne pas faire en connaissance de cause ce dépistage par PSA après 50 ans.


D'autres exemples de dépistage non pertinents :

Dépistage du cancer de l'ovaire ou du testicule, depistage d'une sténose des artères carotides (artères du cou encrassés), dépistage d'une bronchite chronique chez les fumeurs.

Encore une fois, cela ne concerne que les situations où la personne ne ressent pas de symptôme.

Mis à jour le 16 Mars. 2022