Octobre rose : Et si on t'avait dit que la mammo c'est pas tout beau tout rose ?

C'est quoi le dépistage ?

Le dépistage est un examen pour chercher une maladie chez une personne qui ne se plaint de rien, qui n'a pas de symptôme (pour le sein par exemple : seins sans boule ou modification de forme remarqué), dans l'espoir de mieux soigner la maladie en la diagnostiquant précocement .

L'objectif est d'améliorer l'espérance de vie ou la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie. Et aussi de ne pas altérer la qualité de vie pour les personnes non atteintes de la maladie par les examens subis.

Attention : Si vous avez un symptôme, c'est à dire si sentez une boule dans votre sein, ou un changement de la forme de votre sein, ou une modification de la peau de votre sein, ou une douleur, vous DEVEZ consulter rapidement votre médecin : en général votre médecin traitant généraliste vous recevra sur des plages d'urgence dans les 2 jours pour un problème de ce type . Il pourra vous prescrire une mammographie si votre cas le nécessite.


Si vous avez un symptôme, ce qui est énoncé ci-dessous n'est pas valable.


C'est quoi le dépistage du cancer du sein ?


Le dépistage du cancer du sein est proposé en France à toutes les femmes de manière systématique et organisée.

Cela consiste à passer une mammographie tous les 2 ans à partir de 50 ans et jusqu'à 74 ans.


C'est quoi une mammographie ?


La mammographie est une radio du sein. Pour obtenir cette image, il faut envoyer une petite quantité de rayons X (irradiant) au niveau des seins.

Cela nécessite de comprimer le sein entre les plaques qui "imprimeront" les rayons pour créer l'image 

Dans le cadre du dépistage, l'image est interprétée par 2 radiologues.


Quel est le bénéfice à attendre de ce dépistage dans les études ?


Le dépistage du cancer du sein permet d'éviter 1 décès par cancer du sein toutes les 1000 femmes dépistées pendant 10 ans.

Autrement dit, il faut dépister 1000 femmes pendant 10 ans pour éviter un décès par cancer du sein.


Quels sont les risques ou inconvénients possibles de ce dépistage dans les études ?


Il est retrouvé 100 faux positifs toutes les 1000 femmes dépistées pendant 10 ans. 

Un faux positif correspond à la situation où la mammographie est considérée anormale, ce qui entraîne des examens complémentaires et souvent des biopsies du sein (ponction d'un morceau de la zone anormale pour analyse au microscope), alors que finalement il n'y a pas de cancer suite aux examens complémentaires.


Les études sur le dépistage du cancer du sein estime qu'il y a environ 5 surdiagnostics toutes les 1000 femmes dépistées pendant 10 ans.

Un surdiagnostic correspond à un diagnostic de cancer du sein, mais dont le type de tumeur n'aurait jamais évolué ou très lentement, ne serait jamais devenu symptomatique et n'aurait pas entraîné le décès de la personne.


La revue Prescrire rapporte que le dépistage par cancer du sein provoque entre 1 et 5 cancer induit par les rayons de la mammographie toutes les 10.000 femmes dépistés pendant 10 ans.


Et moi vais-je en bénéficier ?


Il est impossible de savoir qui va finalement bénéficier de ce dépistage, et qui va subir les effets indésirables.

Plus le risque personnel de cancer du sein est élevé (par exemple chez celles qui ont des cas dans la famille, ou chez celles qui ont déjà eu certaines anomalies au sein), plus il est probable que le dépistage soit bénéfique. Et cela restera un faible nombre et incertain.

Il est proposée à certaines femmes avec beaucoup de cas dans la famille, et des cas jeunes, de faire une surveillance particulière et rapprochée, et parfois des tests génétiques. Cela est discuté avec le spécialiste gynécologue. Bien que cela soit aussi incertain, la prudence veut qu'on propose ce suivi rapproché dans ces situations à très haut risque.


Alors faut-il se faire dépister ?

Vous seul pouvez répondre à cette question. Cela dépend de vos priorités et de vos valeurs.


Voici les questions que vous pouvez vous poser pour vous aider à savoir quoi faire :

         - Avez-vous des questions sur les risques et bénéfices de chacune des options (se faire dépister ou ne pas se faire dépister) ?

         - Quels risques et bénéfices sont les plus importants pour vous ?

                       * Découverte précoce d’un cancer afin qu’il soit traité avant d’être symptomatique

                       * Tests de suivi en cas de résultats positifs sans qu’un cancer ne soit présent.

                       * Diagnostic et traitement d’un cancer qui n’aurait jamais été symptomatique.

           - Pensez-vous avoir fait le bon choix pour vous ?

           - Qui peut vous soutenir afin de faire votre choix ?


Si vous n'avez pas pu répondre à une de ces questions, vous devez en parler avec un professionnel de santé de confiance : médecin généraliste, sage-femme, gynécologue.


Complément d'information :

Il n'y a pas de donnée probante sur les résultats d'un dépistage par examen clinique des seins (palpation par un professionnel de santé), ou par un autre type d'examen de radiologie.


Le dépistage n'est pas recommandé avant 50 ans par de nombreuses sociétés savantes, sauf antécédents familiaux nombreux ou précoces, ou mutation génétique.


Principales sources :

Revue prescrire

Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventif

Programme de prévention suisse EviPrev

US Preventive Services Task Force

Campagne internationale Choisir avec soins

Mis à jour le 30 Sept. 2022