Dépistage du cancer du col de l'uterus chez la femme

Ce dépistage est recommandé pour les femmes âgées de 25 à 64 ans par un frottis à 25, 26 et 29 ans, puis par test HPV (papillomavirus) tous les 5 ans (lors d'un prélèvement au niveau du col de l’utérus).

Ce dépistage montre un bénéfice important pour réduire les risques liés au cancer du col de l'utérus, et un risque acceptable en comparaison du bénéfice (risques possibles liés aux examens complémentaires et traitements qui suivent un frottis anormal : - anxiété des résultats ; - risque de faux positif : colposcopie (biopsie du col) complémentaire par le gynécologue ne retrouvant finalement par d'anomalie = faux positif ; - risque des interventions chirurgicales suite à un résultat anormal).

Il n'est pas utile voir délétère de faire des frottis plus rapproché. Tout comme il n'est pas démontré que faire un examen gynécologique plus souvent que pour les frottis améliore votre santé (sauf si vous présentez un symptôme : par exemple douleur, écoulement, saignement).

La vaccination contre le papillomavirus entre 11 et 14 ans (avec rattrapage possible jusqu'à 19ans, et si possible avant les premiers rapports sexuels) semblent diminuer le risque de cancer du col de l’utérus dans des études récentes.
Le dépistage garde toute sa place cependant.

Sources d'informations 
https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Se-faire-depister/Depistage-du-cancer-du-col-de-l-uterus
Mis à jour le 15 Mars. 2022